Le pouvoir des qualités douces pour transformer le patriarcat – Miki Kashtan

Résumé

Le patriarcat émerge de la pénurie, fonctionne dans la séparation, et entraîne l’impuissance. Embrasser les qualités douces rétablit les capacités dans la direction opposée : ce qui a été perdu en dernier est rétabli en premier, et nous nous dirigeons vers la libération individuelle et collective au lieu de nous éloigner de la vie.
La vulnérabilité et l’humilité adoucissent les habitudes patriarcales de protection et de contrôle : alors nous rétablissons nos capacités de choix.
Cette force du choix rend possible une conscience plus profonde de l’interdépendance, la tendresse pour soi et les autres : alors nous rétablissons nos capacités à faire ensemble.
Faire ensemble le deuil de ce que nous avons perdu et célébrer ce que nous avons encore, en embrassant la générosité et la réceptivité nous soutient à rétablir le flux.
Créer des îlots collectifs de libération soutenus par des systèmes et des accords orientés vers le but et les valeurs, dans la limite des ressources, et en intégrant les qualités douces permettent à ces capacités individuelles et collectives d’augmenter.

Source et notes de l’article : “The Power of the Soft Qualities to Transform Patriarchy,” Self & Society Journal, Vol 48 No2, Autumn 2020, pp 5-15.
https://ahpb.org/index.php/miki-kashtan-the-power-of-the-soft-qualities-to-transform-patriarchy/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s